CPM Virages et trajectoires du samedi 13 mars 2021

Voilà enfin le grand jour pour le fameux CPM virages/trajectoires sur piste (humide), et le plaisir de retrouver les Casimirs au grand air.  

Première impression en se levant (ou, pour les plus éloignés, carrément sur la route) : il pleut à verse 😥. La météo le prévoyait depuis pas mal de temps, et c’est bien sur un risque connu quand on planifie en septembre une date pour le mois de mars … mais ça fait un froid. 

On rassemble les vêtements de pluie et le pique-nique et on se retrouve à Fay de Bretagne (50 participants) devant les grilles d’entrée du site pour se saluer, faire connaissance avec les nouveaux pour les 1ères vérifications : la partie administrative. 

Entrée et vérifications administratives

Puis on passe par les vérifications techniques (les moniteurs ont l’œil !).  

Vérifications techniques

Après avoir reçu son macaron coloré (en fonction de son groupe), on scotche les motos (pour protéger les parties en verre, et cacher les compteurs), voire enlever les rétros et ce tout ce qui peut dépasser. Cette journée ayant vocation  à nous faire travailler les trajectoires sur nos machines de tous les jours (quasiment tout le monde est venu sur sa moto) il y a quelques ajustements à faire. 

On finit par entrer dans l’enceinte et on peut enfin découvrir le circuit. 

Les motos alignées sur le paddock

La matinée commence par la découverte du circuit avec d’un côté les virages sur un demi-circuit en petit groupe, un moniteur pour deux ou trois stagiaires et de l’autre, les séances de freinage de précision, le tout évidemment compliqué par un revêtement encore détrempé. Le ciel lui-même est maintenant assez changeant et le vent est de la partie…. 

Cela permet aux nouveaux, et même aux habitués, de se familiariser avec le circuit et de s’habituer à utiliser toute la largeur de la route tout en calibrant les meilleures trajectoires. 

Atelier trajectoires

Et on “profite” de la météo pour “réviser” le freinage sur route humide, un rappel qui sera utile pour tout le monde : freinage appuyé et dégressif (très fort au début, puis en relâchant petit à petit) avec les deux freins, en gardant bien le regard au loin pour éviter tout déséquilibre. 

Après le pique-nique sous une petite pluie, les sessions sur piste complète peuvent commencer : il faut se dépêcher pour pouvoir terminer les 3 sessions à 17h00 (3 niveaux  x 20 minutes de roulage, plus le temps de remplacer les commissaires). 

Après le briefing de sécurité et le rappel de l’objectif de l’après-midi basé sur le travail de la trajectoire (sous une averse mal venue …) les premiers commissaires se mettent en place.  

Tout est prêt, le 1er groupe peut enfin partir : 2 tours “d’échauffement” en suivant la Safety Bike (sans dépassement), suivis du roulage avec dépassement possible, en fonction des compétences de chacun dans les virages, et de la puissance de la moto sur la ligne droite (un peu longue si on a une moto A2). De quoi mettre en pratique les connaissances acquises dans les ateliers du matin. 

Le tout est effectué sous la surveillance des commissaires sur le respect des règles de sécurité (dépassement à l’intérieur réservé au groupe expert, respect de la “Safety Bike”, des drapeaux…) et bien sûr de la météo, et donc l’adhérence de la piste. 

Au-delà de pouvoir utiliser toute la puissance de nos machines, cette journée nous permet de travailler les trajectoires en toute sécurité, sans nous soucier des autres véhicules (enfin, sauf les camarades devant) ni du revêtement de la route car celui de la piste est superbe et sécurisant.  

Cela nous permet de nous concentrer sur, nos trajectoires, de faire un peu plus connaissance avec notre machine afin d’être plus à l’aise sur route ouverte. 

La bonne nouvelle est que la pluie s’est enfin arrêtée, et les dernières sessions se font maintenant sur une route presque sèche (avec l’aide du vent toujours présent …) , ce qui permet à tout le monde, quel que soit le groupe de niveau, de prendre un maximum de plaisir. 

Sur la piste