CPM Pilote Commissaire

La CASIM 44 a présenté ce dimanche 16 janvier (la deuxième édition aura lieu le samedi 12 février) un CPM un peu particulier : Pilote – Commissaire. 

Il s’agit de présenter aux adhérents le CPM “virage sur route” qui aura lieu samedi 12 mars au circuit de Loire-Atlantique à Fay de Bretagne, et en particulier d’encourager les motard(es) n’ayant pas encore roulé sur piste à y venir. 

D’abord, un rappel sur les conditions d’inscription : La CASIM 44 réserve cette journée aux adhérents ayant 

  • Assisté à une des deux session Pilote/Commissaire 
  • Assisté a au moins 50% des CPM depuis le début de la saison 
  • Venir avec une moto et un équipement adapté 

L’inscription coute 55 €, les bulletins seront envoyé par mail courant février, les réponses (et le groupe) seront données début mars. 

La journée 

Elle commence devant la porte du circuit par les contrôles administratifs (permis de conduire et assurance). N’oubliez pas de vérifier que votre assurance vous couvre sur circuit – c’est en général le cas, mais pas forcément avec les mêmes garanties. Si ce n’était pas le cas, vous pouvez souscrire une assurance pour la journée au moment de l’inscription au circuit. Il sera suivi du contrôle technique. 

Les portes seront ensuite fermées par sécurité, pendant toute la journée. Il sera bien sur possible de déposer les top cases dans un box abrité. 

La journée commence par des ateliers “virages” et “freinage” le matin, avec un très fort encadrement pour permettre à tout le monde, et en particulier aux personnes venant pour la première fois, de découvrir le circuit en toute sécurité, encadrés par des moniteurs expérimentés.  

L’après-midi est consacré aux sessions permettant de rouler librement, par groupe de niveau, avec deux sessions de 20 minutes chacun avec encadrement par les moniteurs, ainsi qu’une session “Commissaire”, posté en bord de piste aux différents postes pour surveiller et prévenir les pilotes si nécessaire.  

Le dépassement est interdit lors du 1er tour (tant que la safety bike est présente). Il est également, pour les groupes débutants et intermédiaires, interdit à l’intérieur des virages. 

Liste et description des drapeaux utilisés lors du circuit : Drapeau Vert (Piste OK), Drapeau Jaune (Danger sur la piste), Drapeau Catalan (Changement d'adhérence), Drapeau a Damier (Fin de la série), Drapeau Rouge (Arrêt de la série), Drapeau Rouge a Croix blanche (Safety Bike présente), Drapeau Noir (Le pilote désigné doit quitter la piste)
Les drapeaux des commissaires

Équipement du pilote 

Il s’agit d’un cours de perfectionnement, pas d’une journée piste, donc la CASIM n’exige pas de porter une combinaison cuir complète. Mais un minimum est nécessaire pour assurer votre sécurité. 

OBLIGATOIRE  CONSEILLÉ 
Combinaison ou blouson + pantalon moto avec protections coudes, épaules, genoux. Jeans et pantalons normaux interdits 
 
Combinaison ou blouson + pantalon moto en cuir 
Bottes moto en bon état ou chaussures spécifiques moto 
 
 
Gants moto en bon état 
 
Minerve 
Casque homologué en bon état, jet interdit Protection ventrale 
Dorsale homologuée intégrée au blouson autorisée (vraie dorsale, pas un morceau de mousse) en “débutant” ou “intermédiaire”   Dorsale indépendante en série “expérimenté”   Dorsale indépendante conseillée en toute série   Airbag (filaire ou électronique). Ne dispense pas de la dorsale si elle n’est pas intégrée à l’airbag. 

Contrôle technique 

De même que l’équipement, l’état de votre moto sera contrôlé avant l’entrée du circuit. Les points suivants en particulier seront vérifiés :  

Rétroviseurs Repliés, démontés ou scotchés 
Freins AV et AR Liquide de frein clair, câbles et tringles en bon état  
Niveaux corrects  
Durites non fendillées  
Pas de fuite  
Disques en bon état, usure raisonnable  
Plaquettes usées symétriquement, usure raisonnable 
Éléments dangereux Pas d’élément dangereux ou de forme saillante (porte-bagages “maison”, plaques mal fixées…)  
Leviers de freins et d’embrayage avec jeu normal, en bon état, non saillants (boules).  Repose-pieds, pédale de frein, sélecteur non pointus à leur extrémité  Carter de chaîne empêchant l’engagement entre pignon et chaîne  Le guidon est bouché à ses extrémités   
Commandes L’embrayage est bien réglé et en bon état 
La poignée d’accélérateur revient franchement, même guidon braqué à fond  
Partie cycle Les suspensions sont en bon état  
La transmission secondaire est en bon état, le carter de protection de la chaîne est présent  Les pneus ne sont pas usés et sont en bon état  
Béquilles Les béquilles latérales et centrales reviennent correctement (ressort puissant) 
Coupe-circuit Le coupe-circuit fonctionne 
Échappement L’échappement est homologué, maxi 96dBn contrôle sonomètre sur place et à l’improviste possibles 

Enfin, il vous sera demandé de scotcher le compteur de vitesse (pour le masquer), ainsi que les phares et autre surfaces susceptible de se briser en cas de chute.  Il est conseillé de démonter les rétroviseurs, de les scotcher si ce n’est pas possible. N’oubliez donc pas d’apporter votre rouleau de scotch (éviter le scotch marron a carton, difficile à enlever, et a l’inverse les scotchs de peintre, qui s’enlève trop facilement), et les outils nécessaires pour enlever (et remonter) les rétroviseurs. Tout cela à faire une fois arrivés sur place, l’arrivée au circuit par la route vous impose de rouler en règle.  

Rouleau de scotch "réparation PVC"
N’oubliez pas votre scotch

CPM Virages et trajectoires du samedi 13 mars 2021

Voilà enfin le grand jour pour le fameux CPM virages/trajectoires sur piste (humide), et le plaisir de retrouver les Casimirs au grand air.  

Première impression en se levant (ou, pour les plus éloignés, carrément sur la route) : il pleut à verse 😥. La météo le prévoyait depuis pas mal de temps, et c’est bien sur un risque connu quand on planifie en septembre une date pour le mois de mars … mais ça fait un froid. 

On rassemble les vêtements de pluie et le pique-nique et on se retrouve à Fay de Bretagne (50 participants) devant les grilles d’entrée du site pour se saluer, faire connaissance avec les nouveaux pour les 1ères vérifications : la partie administrative. 

Entrée et vérifications administratives

Puis on passe par les vérifications techniques (les moniteurs ont l’œil !).  

Vérifications techniques

Après avoir reçu son macaron coloré (en fonction de son groupe), on scotche les motos (pour protéger les parties en verre, et cacher les compteurs), voire enlever les rétros et ce tout ce qui peut dépasser. Cette journée ayant vocation  à nous faire travailler les trajectoires sur nos machines de tous les jours (quasiment tout le monde est venu sur sa moto) il y a quelques ajustements à faire. 

On finit par entrer dans l’enceinte et on peut enfin découvrir le circuit. 

Les motos alignées sur le paddock

La matinée commence par la découverte du circuit avec d’un côté les virages sur un demi-circuit en petit groupe, un moniteur pour deux ou trois stagiaires et de l’autre, les séances de freinage de précision, le tout évidemment compliqué par un revêtement encore détrempé. Le ciel lui-même est maintenant assez changeant et le vent est de la partie…. 

Cela permet aux nouveaux, et même aux habitués, de se familiariser avec le circuit et de s’habituer à utiliser toute la largeur de la route tout en calibrant les meilleures trajectoires. 

Atelier trajectoires

Et on “profite” de la météo pour “réviser” le freinage sur route humide, un rappel qui sera utile pour tout le monde : freinage appuyé et dégressif (très fort au début, puis en relâchant petit à petit) avec les deux freins, en gardant bien le regard au loin pour éviter tout déséquilibre. 

Après le pique-nique sous une petite pluie, les sessions sur piste complète peuvent commencer : il faut se dépêcher pour pouvoir terminer les 3 sessions à 17h00 (3 niveaux  x 20 minutes de roulage, plus le temps de remplacer les commissaires). 

Après le briefing de sécurité et le rappel de l’objectif de l’après-midi basé sur le travail de la trajectoire (sous une averse mal venue …) les premiers commissaires se mettent en place.  

Tout est prêt, le 1er groupe peut enfin partir : 2 tours “d’échauffement” en suivant la Safety Bike (sans dépassement), suivis du roulage avec dépassement possible, en fonction des compétences de chacun dans les virages, et de la puissance de la moto sur la ligne droite (un peu longue si on a une moto A2). De quoi mettre en pratique les connaissances acquises dans les ateliers du matin. 

Le tout est effectué sous la surveillance des commissaires sur le respect des règles de sécurité (dépassement à l’intérieur réservé au groupe expert, respect de la “Safety Bike”, des drapeaux…) et bien sûr de la météo, et donc l’adhérence de la piste. 

Au-delà de pouvoir utiliser toute la puissance de nos machines, cette journée nous permet de travailler les trajectoires en toute sécurité, sans nous soucier des autres véhicules (enfin, sauf les camarades devant) ni du revêtement de la route car celui de la piste est superbe et sécurisant.  

Cela nous permet de nous concentrer sur, nos trajectoires, de faire un peu plus connaissance avec notre machine afin d’être plus à l’aise sur route ouverte. 

La bonne nouvelle est que la pluie s’est enfin arrêtée, et les dernières sessions se font maintenant sur une route presque sèche (avec l’aide du vent toujours présent …) , ce qui permet à tout le monde, quel que soit le groupe de niveau, de prendre un maximum de plaisir. 

Sur la piste